Comment bien choisir son parfum ?

L’impression de ne rien y connaître, la peur de faire une faute de goût, les avis contradictoires de vos proches... On sait : choisir un parfum, c’est souvent impressionnant. Pas de panique, Bastille vous explique tout !

L'idéal pour bien sentir : chez vous, le matin

Déjà, sachez que pour faire le bon choix, rien de mieux que d’être chez vous. Pas de discours de vendeur qui vous déconcentre (on fait une exception pour les parfumeries indépendantes, quand leur personnel est bien formé et à l'écoute), pas de perturbations ni d’odeurs entêtantes... 

Commencez par vous installer confortablement dans un endroit dont l'odeur est relativement neutre (par exemple, c'est mieux si vous êtes dans une pièce qui n'est pas déjà parfumée par une senteur d'intérieur). Assurez-vous également que vous ne portez pas déjà du parfum. Privilégiez le matin pour découvrir vos fragrances : cela vous permettra de suivre leur évaporation - et donc leur évolution - sur plusieurs heures. 
Nikita sous les draps
Il y a deux façons de procéder pour essayer un parfum : le vaporiser sur mouillette, ou bien directement sur peau.

 
Les mouillettes - ou "touches" sont les petites languettes de papier que vous trouvez dans les parfumeries, ou dans le coffret d'échantillons de Bastille. Elles sont très pratiques pour tester plusieurs parfums à la fois.

Pour bien les utiliser : vaporisez une des extrémités d’une mouillette avec le parfum (2 pschitts, à environ 3 cm de distance). Posez la mouillette sur un coin de table, en recourbant la partie imprégnée de parfum pour qu’elle ne soit en contact avec rien. 

Ne sentez pas tout de suite, sinon vous ne percevrez que l’alcool, et cela perturbera votre nez ! Laissez passer environ 30 secondes avant de vous plonger dans votre parfum.

Ayez-le dans la peau


Les mouillettes sont faciles à utiliser, mais elles ne vous donneront qu'une impression partielle de votre parfum : celui-ci se développera plus librement, plus profondément sur votre peau, grâce notamment à la chaleur qu'elle dégage.  L'odeur sera plus vivante, plus personnelle également puisque le parfum crée sa propre alchimie avec chaque peau en fonction de sa température, et de ses particularités propres. Nous vous conseillons donc, quand vous avez un réel intérêt pour un parfum, de toujours le tester ensuite sur votre peau. 

L’endroit idéal pour vaporiser le parfum, c’est l'intérieur du poignet. C’est facile pour se sentir, et c’est un endroit qui diffuse bien les parfums, car la peau y est naturellement plus chaude.

Les erreurs à éviter


Évitez de le mettre le parfum directement en contact avec une montre ou un bijou, et ne frottez pas vos poignets après les avoir vaporisés : cela “casse” la structure du parfum et l’empêche de se diffuser. 

Ça y est, vous êtes fin prêt(e) pour sentir votre parfum ! Et comme pour tout, la première impression est déterminante.


wrist aesthetics

Les notes de tête


Tant sur peau que sur mouillette, ce que vous sentirez en premier, ce sont les notes de tête, le « départ » du parfum. Ce sont les matières premières les plus volatiles, généralement les plus fraîches, qui s’évaporent en premier. Les notes de têtes les plus typiques sont les hespéridés, c’est-à-dire les agrumes (citron, mandarine, bergamote, etc.). Ce sont des matières premières qui sont très présentes dans les « eaux fraîches ». On retrouve aussi en départ des notes aromatiques, agrestes (lavande, romarin, basilic…), des épices (poivre, cardamome…) des fruits, les fameuses notes marines, aqueuses, et certaines notes florales, qui ont des composants très volatiles (par exemple la rose ou le muguet).

Bergamote

De façon traditionnelle et académique, on considérait que la tête d’un parfum était ce que l’on sentait durant les deux premières heures. 
Depuis quelques décennies, particulièrement avec l’internationalisation, la « démocratisation » du parfum et notre rythme de vie plus rapide, on a un peu raccourci cette définition de la tête du parfum. On considère désormais que la tête c’est vraiment la première impression, l’impact du parfum.

Il faut d’ailleurs se méfier, parce que les notes de tête sont maintenant énormément travaillées, parfois au détriment de la structure du parfum. Dans ce cas-là, les notes de têtes sont comme la bande annonce un peu racoleuse d’un film finalement assez décevant…

Les notes de coeur


Ce sont les notes qui vont de développer après une demi-heure, une heure.
Typiquement, ce sont les fleurs. Ce sont aussi des épices, des notes agrestes et aromatiques, toujours des notes fruités. Certains bois vont également déjà être perceptibles, certaines notes comme la vanille également.
Gardez à l'esprit qu'un parfum évolue constamment : il n’y a donc pas de rupture franche entre la tête, le cœur et le fond d’un parfum.

Les notes de fond

wood

Le fond, c’est le royaume des notes chaudes, des bois, des notes dites orientales, des muscs… Typiquement, le fond d’un parfum, c’est ce que vous en retrouvez le lendemain sur l’écharpe que vous avez portée la veille.

Et voilà, vous savez désormais pourquoi il est crucial de ne pas se contenter d'un pschitt sur une mouillette en magasin pour choisir son parfum ! Quelques heures d'essai sont nécessaires pour en découvrir toute la richesse, et qui sait, recevoir le compliment inattendu qui vous fera basculer pour telle ou telle fragrance. On vous souhaite de belles découvertes olfactives !



Photos : Jules Theret, ArtyShow


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés